Chargement

Actualités

Chroniques d’une WWOOFeuse: c’est quoi l’étiquetage?

  • Date

    18 mars 2019

  • Catégorie

    Chroniques d'une WWOOFeuse 

  • Par

    Marion WWOOFeuse

Aujourd’hui, on rhabille les filles ! Et bien oui, une bière toute nue, elle manquerait de personnalité, de caractère. Et même si c’est ce qu’il y a à l’intérieur qui compte, nos bières soignent leur look.

J’apprends cette semaine à mettre en bouteille ou en canettes et à étiqueter les bières.

Avant, la mise en bouteille et l’étiquetage, ça se faisait à la main.

Mais ça… c’était avant.

Aujourd’hui, la machine fait le job, mais sous supervision de l’équipe qui va vérifier tout un tas de trucs, comme la pression, le débit, le poids de la canette, sa position, etc.

Les canettes vides arrivent sur palettes, elles sont placées dans le dé-palettiseur qui porte plutôt bien son nom, elles sont lavées et viennent se faire sécher et remplir. Ici c’est une opération qui demande un peu d’expérience et de doigté, car il faut régler le débit et la pression pour avoir la bonne quantité de bière et de mousse dans chaque cannette.

 

 

Une fois la canette pleine, elle va se faire sertir et rincer avant d’être pesée, étiquetée, datée et mise en cartons et de revenir au point de départ, sur une palette, mais maintenant toute vêtue de sa belle étiquette, qui, si j’ai bien fait mon job cette semaine, devrait être droite avec un numéro de lot et une date lisibles!

packaging-alafut

Bon, parfois il y a des ratés. Des canettes trop peu remplies, des étiquettes pliées qu’il faut décoller et remplacer, des canettes qui moussent trop et font sauter les couvercles, des canettes qui ne moussent pas assez… Mais globalement, si t’es un peu attentif et réactif, tout roule et au déjeuner (que vous appelez dîner?!), tu peux avoir étiqueté environ 2000 litres et commencer la partie la moins fun du jour : le nettoyage!

Et le nettoyage, c’est plus technique que ça en a l’air! T’as des boyaux de partout, rinçage à l’eau froide, à l’eau chaude, à l’eau savonneuse – oui, mais pas n’importe quel pourcentage de savon dans l’eau — avec ou sans la pompe, avec ou sans guenille, sans oublier de dégommer les rouleaux et de compter les rejets (les canettes vides – que tu peux recycler – ou pas), le tout en essayant de ne rien oublier et surtout, de ne rien casser!

Je te jure, vider une canette, c’est bien plus facile que de la remplir!

Envie de lire une autre chronique d’une WWOOFeuse?

C’est quoi l’étiquetage?
Genèse d’une étiquette
C’est quoi le brassage?
Et après le brassage?
Mais qui est Marion?