Chargement

Actualités

Chroniques d’une WWOOFeuse chez À la Fût!

  • Date

    11 mars 2019

  • Catégorie

    Chroniques d'une WWOOFeuse Nouvelle 

  • Par

    Marie-Claude Thiffeault

Depuis quelques mois, Microbrasserie À la Fût accueille des WWOOFeurs à la brasserie. Pour les 2 prochains mois, Marion et Édouard feront partie de notre environnement et même, du vôtre, car Marion deviendra notre chroniqueuse invitée! Vous pourrez la suivre ici sur ce blogue mais aussi sur nos réseaux sociaux facebook et instagram. Pour mieux vous la présenter, nous lui avons posé quelques questions. Mais d’abord, la fameuse question…

Qu’est-ce que le « WWOOFing »?

Le « WWOOFing » provient d’abord de l’acronyme « World Wild Opportunities on Organic Farms » (WWOOF). Créé en Angleterre en 1971, il s’est étendu dans le monde entier et se nomme maintenant « Willing Workers on Organic Farms ». Le principe est simple : des entreprises hôtes avec un penchant organique accueillent des WWOOFers pour partager leurs connaissances et savoir-faire en échange d’un gîte et d’un couvert.

Marion, pourquoi es-tu devenue WWOOFeuse?

« Je suis devenue WWOOFeuse car c’est une excellente manière de voyager tout en travaillant. En fait, j’aime bien savoir comment sont faites les choses. Comme j’aime manger du fromage, j’ai fait du wwoofing dans une fromagerie. J’aime la bière et j’avais envie de voir comment on fabrique la bière. Le WWOOFing me permet de connaître un tas de trucs dont je n’aurais autrement pas accès » explique Marion. « C’est aussi une bonne façon pour ajouter plein d’expériences à mon CV ».

Marion et Edouard, couple français dans la vie, ont commencé à faire du WWOOfing il y a 9 ans! « On voyageait en Australie et on s’ennuyait. Du coup on s’est dit, autant travailler et être bénévole dans un truc qui nous plaît plutôt que de travailler dans un truc qui ne nous plaît pas ». Depuis, ils alternent vraie vie et voyages WWOOFing.

Où avez-vous fait du WWOOFing de par le monde?

Ils ont WWOOFé en Australie, Thaïlande, Vietnam, France, Costa Rica et au Canada. Ils ont occupé des postes divers et variés tels que fromagers, planteurs d’arbres, constructeurs d’un dôme de méditation pour les moines en Thaïlande et autres petits bâtiments, professeurs de cours d’anglais en échange de cours de méditation, constructeurs de buttes de permaculture, préposés à l’accueil de touristes de rafting ou à la traite d’animaux, ouvriers agricoles de cannabis ou apicultureurs. « En France, on a même fait de la pousse de légumes en biodynamie! »

Et que vas-tu faire dans ces chroniques, Marion?

« Je vais essayer de vous expliquer, comme je comprends, comment ça marche À la Fût. Je vais passer par toutes les étapes de production d’une bière mais pas que! Je vais aussi vous parler de tout ce qui gravite autour : le restaurant, l’auberge, le chai, le village de St-Tite, etc. ».

On vous invite donc à être au rendez-vous sur notre blogue, un nouvel article sortira chaque semaine, ainsi que de courts vidéos ou photos sur nos réseaux sociaux!